Traverse

Tu es l’été

lumière sur ta couche

reflet

ton cœur suit la Traverse

au fil de ton calame

veinulé

ta force diaphane

insaisie

rompue de mots

sur ta voile enluminée

tu es l’été

gracilement droit

résolu

étincelle harponnée

éternelle de sable

de sang et d’os

_ de cendres

âme pétrie

          ouverte

                continuée

                       rejointe


©Clari / Aure 09/2019