tresses

Joncher l’horizon

de vos iris

pétales de forêt

fugitive

caresser le delta

de vos lèvres

carminées

de nadir

boire vos bouches

cerises planes

mots gemmes

chuchoter des mains

un délice velouteux

enchevêtré

peaux

promettant

manif soyeuse

cahots des os

cantilène chaude

plaisir

soleils abrasés

irisement

de l’ajour

nuer nos êtres

en transe nitescente

 

chant de terre rauque qui se descelle

notre bouleversement éclatant

clameur de soleil allègre

à mes bien aimés Antoine et Philippe

1954-1991


©Aure 06/2018

 

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s