instants

Voile délicat
d’une mariée à huit pattes
entre la vitre et le rideau
organsins de soleil
que le balai éteint

*

Le pétale a glissé
sur l’enfance de tes cils
ta main papillon
a recueilli
l’aérienne dépouille

 *

Un cil lune
au-dessus
de l’aube
neige de l’amandier
sur le balcon

 *

Sous les griffes du vent
les fleurs de cerisiers
la neige fête O-Hanami
les réfugiés
mangent de la boue

Gogyoshi

Cerisier du Japon


©Aure 2015/2017

Une réflexion au sujet de « instants »

  1. dans le jardin
    des instants d’Aure
    s’exhale et perdure
    l’âme japonaise

    nul bavardage
    ne traverse plus
    les organsins de la lumière
    les lunaisons de neige fleurie

    son lexique parcimonieux
    a saisi des miracles
    sans peser sur leurs sons
    et sans lester leurs sens

    Avec admiration
    et amitié

    Loup-de-lune
    Bizheng

    Aimé par 2 personnes

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s